Auteur Messages

8 juin 2020 à 17 h 29 min

Les branchages issus de la taille des haies ou des arbres, s’ils ne sont pas broyés pour servir de paillage ou découpés pour réchauffer le jardinier en hiver, trouveront toute leur utilité pour confectionner une Haie Sèche.

La haie sèche (ou haie de Benges, du nom de l’écologue qui l’a remis au goût du jour) n’a rien de moderne. Elle est apparue autour de nos propriétés bien avant les thuyas, et peut-être dès la préhistoire, en tout cas au moyen âge.

On l’appelle aussi Haie Morte, mais la vie qui s’y installe contredit pleinement cet adjectif !
En effet, outre son rôle de clôture, elle abritera nombre d’êtres vivants qui seront autant de petits alliés du jardinier. Les micro-organismes décomposeurs du bois comme les champignons, (et les invertébrés qui s’en nourrissent tels que les collemboles, coléoptères, lombrics et autres mollusques – les limaces grignotent les champignons avec plus de plaisir que les jeunes plants… à noter !), s’inviteront rapidement à cette table bienvenue !
Les oiseaux s’en serviront de perchoir et déposeront en se délestant de leurs déjections, les semences de Sureau Noir, Cornouiller ou autre Prunier sauvage… Les jardinier.e.s plus pressés de voir la végétalisation de ce merveilleux abri pour les êtres vivants l’habilleront de clématite, houblon, ou chèvrefeuille. Elle pourra être complétée par des arbustes à fleurs, pour les butineurs…

Le montage de la haie est très simple : il suffit de planter des piquets face à face, entre lesquels viendront s’amonceler les branches. La hauteur et la largeur dépendra des besoins et de la ressource en branches. (minimum de 20 / 30 cm de large) On pourra disposer une cagette à l’envers en bas de la haie pour accueillir le Hérisson friand de limaces…

Aux nombreux bénéfices énumérés plus haut, s’ajoute un gain de temps, de déplacements, de feux toxiques et polluants (et interdits !), du pétrole brûlé, et de tailles à répétition.

Alors à vous de jouer ! 🙂

Ressources :

Une « haie morte » ou « haie sèche » dans le jardin.

Cet article a été rédigé par Elisa Douchet, Maitre Composteur à Compost’Action, Chambéry (73), et jardinière au naturel aux Chouettes Jardins, jardin partagé à la Bauche (73), inspirée par Pierre Feltz, formateur et jardinier au naturel en Auvergne.


Montage de la Haie Sèche des Chouettes Jardins, La Bauche (73)

Haie sèche des Chouettes Jardins, La Bauche (73)

Haie sèche dans le jardin de Pierre Feltz, en Auvergne

#cafecompost2020

8 juin 2020 à 17 h 49 min

Petite vidéo d’Elisa sur la haie sèche à la Bauche en Savoie:

8 juin 2020 à 18 h 09 min

Pour échanger autour de cette pratique, RDV mardi le 9 juin à 17h30 par téléphone avec Amélie Esmenjaud de l’association Compost’Action.
Composez le 09 72 12 34 56, puis le 176409# (appel gratuit).