Auteur Messages

5 mai 2014 à 13 h 27 min

Une question revient souvent, mais à vrai dire je ne trouve que des réponses différentes à ce sujet : les végétaux portant des maladies peuvent-ils être mis au compost ?

Pour moi, si l’on est sûr de faire monter en température, je réponds oui. En revanche, je ne sais pas exactement quoi penser dans le cas où l’on ne monte pas en température. Est ce que la maladie n’est pas neutralisée par la microfaune du compost ? Est elle capable de réinfecter le jardin après paillage du compost ?

Justin

20 mai 2014 à 10 h 49 min

Bonjour,

Les maladies des plantes potagères sont multiples. Certaines physiologiques sont causées par des carences, d’autres (celles qui nous questionnent) vont être dues à des organismes tels que des champignons (ex. Botrytis responsable de la pourriture grise), des oomycètes (ex. de la maladie du Mildiou ),  des virus ou des nématodes phytopathogène.

L’élimination de ces organismes peut être du à différents mécanismes:

  • la chaleur durant la phase thermophile
  • les antagonismes microbiens (compétition entre organismes)
  • la toxicité formés durant la décomposition de la matière organique

L’ensemble de ces mécanismes vont permettre de « pasteuriser », d’hygiéniser le compost. Il est considéré que la plupart des pathogènes sont détruits par un traitement de 30 min à 55 °C. seulement certaines autres (fusariose de la tomate, l’hernie du chou, la maladie formant des racine liégeuses à la tomate) nécessite une exposition ou des température plus importantes.

Donc un compost qui monte en température ne dissémine pas de maladies ! Le problème étant de savoir comment faire monter en température son tas de compost lorsque l »on a que peu de matière?

  • Faire un compost partagé, pour avoir plus de volume et donc une phase thermophile plus importante.
  • Effectuer un retournement de la matière lorsque le composteur est plein, ce qui va relancer une montée en température!

Autrement, le principe de précaution est de mise :

  • On fait un second tas de compost uniquement pour les plantes malades.
  • On utilise ce compost pour des plantes qui ne craignent pas ces maladies.

Voilà, encore une fois, il n’y a pas de réponse unique, il faut s’adapter, expérimenter, et mener son compost le mieux possible.