Auteur Messages

27 novembre 2013 à 10 h 23 min

Bonjour,

Le SISTO, Syndicat Intercommunal du Segréen pour le Traitement des Ordures, est à le recherche de retours d’expériences:

Dans le cadre de son Agenda 21, la ville de Segré sollicite le SISTO pour mettre en place le compostage sur un groupe de restauration scolaire accueillant près de 300 convives par jour.

  • Je souhaiterais savoir si vous avez mis en place du compostage en restaurant scolaire public, sous la responsabilité des communes ? Qui gère dans ce cas le(s) composteur(s) ? Quels déchets sont tolérés et lesquels sont à éviter, selon les quantités qui peuvent être générées?
  • Dans l’objectif d’une gestion différenciée des espaces verts autour d’un bassin de rétention d’eau, une association locale désire installer des poules et chèvres sur le terrain concerné. Pour cela, ils sollicitent  le SISTO pour mettre à disposition des espaces de stockage (type composteurs) afin de permettre aux riverains d’apporter leurs déchets alimentaires qui seraient utilisés pour nourrir les animaux. Une quinzaine de foyers seraient concernés.

Avez-vous connaissance de projets similaires, concernant une récupération collective de déchets organiques pour nourrir des animaux ? Il y a-t-il une réglementation ou des recommandations ?

  • Une des Communauté de communes qui compose le SISTO met en place pour 2014-2015 un pôle santé. Ce pôle santé regroupera plusieurs médecins dont certains désirent composter les draps en papier utilisés lors de la consultation des patients. Une maison de retraite est placée juste à côté de ce futur pôle santé. Il serait possible de récupérer leur flux de déchets organiques issu des repas pour permettre le compostage des draps en papier. Nous ne connaissons pas encore les quantités qui pourraient être concernées dans les deux cas.

Quel ratio de déchets azotés/carbonés conseillez-vous ?Avez-vous des recommandations pour ce type de projet?
Merci d’avance pour vos retours.

 

Céline RAFFIN

Chargée de mission prévention et communication pour le SISTO

49500 SEGRE

Visitez notre site internet: http://www.sisto.fr

  • Ce sujet a été modifié le il y a 8 ans et 10 mois par  admincompost.

4 décembre 2013 à 12 h 47 min

Bonjour Céline,

Voici quelques éléments de réponse quant à vos interrogations

  • Notre structure accompagne des établissement scolaire pour la mise en place du compostage autonome in-situ. Pour nous chaque projet est unique, l’essentiel étant que la démarche de mise en place se fasse en concertation avec l’ensemble des équipes liées à l’établissement et à la commune si besoin….  Dans certains établissement, ce sont les cuisiniers qui effectuent les différentes étapes de compostage, dans d’autres, la concertation à permis d’associer également des services extérieurs à la restauration (espaces verts…).

Il faut donc du temps (parfois) pour que chacune des tâches à effectuer autour du composteur (alimentation, aération et humidification, retournement…) soient prise en charge dans leur totalité… Bien sûr aucun dépôt de biodéchets ne peut se faire avant que tout soit bien calé et accepté par chacun.

Concernant les biodéchets que l’on peut mettre dans le composteur, nous sommes nous favorable à ce que l’ensemble des biodéchets soient compostés ( éléments carnés également) à conditions que le composteur soit réellement suivi et géré (aération, broyat…). La question est débattue pour chaque projet…

  • Concernant le nourrissage des animaux, je ne connais pas de projet similaire. Il faut juste que les bacs soient collectés suffisamment régulièrement pour que la matière azotée ne commence pas a fermenter… Le parc d’attraction La vallée des singes collecte des biodéchets dans certaines grandes surface… Peut être auraient-ils des infos particulières à vous communiquer…
  • Pour les draps en papier du pôle santé, les difficultés que j’entrevois sont :
  1. les dimensions des draps : ne devraient ils pas être déchiquetés pour être mieux assimilés?
  2. la composition : contiennent ils des produits chimiques (pour le blanchiment…)?

Une fois répondu à ces questions, le rapport C/N (azote carbone) reste le même, c’est à dire 1/3  de C pour 2/3 de N, ou, si l’on souhaite éviter les nuisances (composteur de grand volume): 50 % de C et 50 %de N… Mais le papier n’est pas très structurant, il faudra certainement apporter également du broyat… et brasser régulièrement…

En tout cas, c’est une expérience qui peut intéresser les membres du site… n’hésitez pas à revenir en discuter sur le forum.

En espérant avoir contribué à vos projets…

Pierre-Jean

23 février 2015 à 16 h 12 min

Bonjour à Tous,

Le 16 octobre 2014, une cinquantaine de personnes se sont réunies à Poitiers pour échanger sur le compostage autonome en établissement. Cette journée technique menée par l’ADEME Poitou-Charentes a permis d’échanger sur différents sujets dont :

  • l’importance qu’un tel projet soit un projet d’établissement,
  • la nécessité de mener un pré-diagnostic avant de lancer un projet,
  • la caractérisation et les pesées dans le cadre d’un diagnostic,
  • les points de vigilance,

Retrouvez en cliquant ici l’ensemble du dossier de cette journée technique avec les comptes-rendus, les diaporamas de intervenants, la liste des projets engagés…

Bientôt une carte interactive des projets Picto-Charentais sera disponible sur lesactivateurs.org

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 ans et 7 mois par  admincompost.

3 mars 2016 à 11 h 54 min

Ce jour à 9h30 des élèves de 6ièmes ont effectué le retournement avec l’agent en charge des bacs à compost.

Ils ont pris pelle, brouette et gants de jardinage.

Ils ont mis le compost arrivé à maturation dans la brouette pour aller l’étaler dans le jardin du collège.

Ensuite ils ont transvasé le compost du second bac dans le bac vide afin qu’il puisse rester 8 semaines avant d’être « prêt » à être utilisé comme engrais.

Deux élèves ont été interviewés lors de cette opération.

Les photos et interviews (retrouvez les dans la partie « documents » de ce groupe) de cette action vont être affichées au CDI du 01 au 10 avril 2016.

Merci à eux, à l’agent en charge du compost et aux professeurs de SVT qui les ont accompagné.

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 ans et 7 mois par  admincompost.
  • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 ans et 7 mois par  admincompost.