Auteur Messages

18 mars 2014 à 10 h 59 min

Bonjour,

J’ai utilisé de temps en temps des couches jetables soi-disantécologiques et recyclable spour mes filles.

Je les avais mises au compost: une fois mon compost mûr j’ai à chaque fois retrouvé l’enveloppe « plastique » ou « amidon de maïs » dans mon beau compost tout noir.

J’en déduis que c’est un peu un un mensonge commercial.

A moins que certains aientdes retours plus positifs?

Idem avec les sacs et gobelets en amidon de maïs soit-disant compostables, je pense que c’est faux.

 

  • Ce sujet a été modifié le il y a 4 ans et 5 mois par  admincompost.

20 mars 2014 à 9 h 35 min

Bonjour,

Même résultat dans mon compost pour les gobelets compostables/biodégradables, mais ça aura au moins permis de réduire fortement la quantité de matériau jetée.

Un coup de crible et c’est réglé.

1 avril 2014 à 9 h 14 min

Bonjour à tous,

Il est complexe d’apporter une réponse très tranchée à la question des couches dites compostables.

D’abord, il convient de faire la distinction entre les termes « biodégradable » et « compostable ». Un produit biodégradable peut être décomposé par des micro-organismes mais ne donne pas forcément un compost de bonne qualité.

Ensuite, il faut voir la composition des couches, les écologiques sont constituées généralement de :

  • cellulose,pulpe de bois pour l’absorption,
  • film en amidon de maïs pour l’étanchéité
  • encre végétale…

Ces différents éléments peuvent se composter mais il faudra longtemps (plusieurs mois) au film en amidon pour se dégrader dans un composteur qui ne présente pas une humidité ou une montée en température suffisamment importante (comme en plateforme de compostage industriel).

Mais à ces premiers éléments, il faut aussi ajouter des éléments non compostables, ni biodégradables :

Les velcros, les élastiques synthétiques et les petites billes qui permettent d’augmenter l’absorption : le Polyacrylate de Sodium (SAP).
Ce dernier est un produit chimique indispensable aux couches jetables (même écolos). Aucun organisme vivant n’est actuellement en capacité de le dégrader. Si on le met dans un composteur, il va a terme se fragmenter en micro-particules invisibles mais bien présentes…

En achetant vos produits, vérifiez si les logos suivants sont apposés  :

  • Le logo OK compost certifie que le produit peut se composter au sein d’une installation industrielle !!

  • Le logo OK compost Home certifie que le produit peut se composter dans un composteur domestique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 ans et 5 mois par  Pierre-Jean.
  • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 ans et 5 mois par  Pierre-Jean.

3 avril 2014 à 10 h 32 min

Bonjour Julien,

Une petite question sur les gobelets, s’il y a besoin de criblage, c’est qu’ils ne se décomposent pas du tout ou partiellement? Que faîtes-vous des morceaux restant, retour au composteur?

Merci pour ces précisions !

 

 

3 avril 2014 à 10 h 55 min

Bonjour cher Admin,

Gobelet ou pas, je crible toujours mon composts. Ça me permet de sortir les coquilles d’huitre,  bois, plastiques, épluche-légumes et autres matériaux non dégradés ou qui se sont retrouvés dans le compost par inadvertance.

Je retrouve parfois des films appartenant à des gobelets « biodégradables ». Ils sont en morceaux mais je ne peux pas confirmer qu’ils se sont compostés ou se sont juste fragmentés.

Il m’arrive de mettre à composter des plateaux cartonnés recouvert d’un film plastique (genre plateau à gâteaux ou petits fours). Après que le carton disparaisse, je retire le plastique par criblage. Même si tout n’est pas dégradé, ça réduit fortement la masse de ce déchet OM.

Julien

12 décembre 2017 à 15 h 09 min

Bonjour,

Après avoir eus un lombricomposteur, je cherche désormais idéalement à récupérer un composteur d’extérieur que je partagerai avec 4 voisins (=2 couples) :  pouvez-vous m’aider, éventuellement en m’orientant vers un/des particuliers ou oganisme(s) en rhone-alpes (j’habite lyon) qui permettraient soit de se procurer ce genre de chose ou, à défaut, susceptibles de pouvoir accompagner pour la construction d’un composteur avec du bois de « palettes perdues » récupéré ?
<p class= »MsoNormal »>Merci de votre/vos réponse(s), quelle(s) qu’elle(s) soit/-oient.</p>
<p class= »MsoNormal »>Julien P.</p>